Comment présenter votre entreprise aux journalistes : le guide complet

Malgré les fluctuations du marché et une pandémie de COVID-19, vous êtes enfin arrivé au point où votre entreprise toute neuve est prête à être lancée. Vous devez maintenant le crier à la face du monde : c’est parti !

Mais pour avoir un impact, vous devez convaincre les médias que vous avez quelque chose d’intéressant à dire à leur public. Comment allez-vous démarquer votre pitch de tous ceux qui sont reçus au quotidien par les journalistes ? Nous avons rassemblé pour vous quelques conseils qui devraient vous assurer que les journalistes lisent et répondent favorablement à votre argumentaire.

L’envoi

Bien souvent, les pitchs adressés aux journalistes ne sont même jamais lus parce que quelque chose ne va pas dans l’envoi. Voici ce que vous devez faire et ne pas faire afin que votre pitch ne tombe pas dans cette catégorie.

Envoyez-le à la bonne personne

Si vous envoyez votre pitch de présentation d’une entreprise du secteur financier à un journaliste dont ce n’est pas le domaine, il y a de fortes chances que votre pitch atterrisse directement à la poubelle. Ne faites pas perdre son temps à un journaliste avec un sujet qui n’a rien à savoir avec ce qu’il couvre, faites en sorte de faire parvenir votre contenu à la bonne personne.

Personnalisez votre propos

Envoyer un argumentaire clairement produit en série est également vite mis de côté par les journalistes. Personnalisez votre présentation en utilisant leur adresse e-mail individuelle et leur nom ou leur pseudo, plutôt que d’envoyer un pitch générique à l’ensemble de votre liste e-mail d’un bloc.

Vous voulez que le journaliste qui reçoit votre argumentaire lui accorde toute son attention. Faites-leur preuve de la même courtoisie.

Faites quelques recherches

Lorsque vous présentez votre entreprise à des journalistes, vous leur demandez de se pencher profondément dedans. Vous ne présenteriez pas un projet à un client sans faire quelques recherches sur ses désirs et ses besoins ; faites pareil avec les journalistes. Cherchez pour quel média ils travaillent, ce qu’ils écrivent, leur style, la façon dont ils ont l’habitude de présenter leurs histoires afin de coller un maximum à ce qu’ils ont l’habitude de faire, vous capterez ainsi plus efficacement leur attention.

Une enquête même superficielle peut vous aider à éviter les erreurs de style et de contenu. Envoyer un pitch à la mauvaise adresse e-mail (certains journalistes ont des adresses e-mail spécifiquement dédiées aux pitchs) ou l’envoyer à deux journalistes qui travaillent pour la même publication sont des erreurs que vous pouvez facilement éviter en faisant un peu de recherches en amont.

Lire les contenus des réseaux sociaux d’un journaliste (Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn) peut rapidement vous donner une idée du type de contenu qui passera et de ce qui ne passera pas – ou s’ils sont même ouverts à recevoir des présentations à ce moment-là.

Le pitch en lui-même

Vous avez maintenant votre liste de journalistes qui sont spécialisés dans votre domaine, et vous êtes prêt à rédiger votre pitch et à l’envoyer par e-mail. Mais que mettre dans ce pitch afin qu’il vaille la peine d’être lu ?

De nombreux spécialistes du marketing rédigent des pitch du point de vue de ce que le journaliste peut faire pour l’entreprise. En inversant cette réflexion, vous créerez une bien meilleure présentation. Assurez-vous que votre pitch respecte les critères suivants : vous permettrez aux journalistes d’offrir à leurs lecteurs le contenu qu’ils recherchent, ce qui, à son tour, aidera votre entreprise.

Faites pertinent

PR ne signifie pas seulement « relations publiques » ou « press release ». Il doit également être synonyme de « pitch relevance » (pertinence du pitch). Assurez-vous de cibler spécifiquement votre discours au journaliste spécifique, jusqu’à la ligne d’objet.

Il est important de se rappeler que les journalistes et les entreprises ont besoin les uns des autres pour survivre. Les entreprises ont besoin d’une couverture et les journalistes ont besoin de contenu, donc dans le meilleur des deux mondes, ils s’entraident.

Tenez-vous en aux faits

Dans un pitch, il est essentiel de vous en tenir aux faits réels. Cela peut sembler évident, mais les journalistes – qui sont experts dans l’art de vérifier des faits – reçoivent trop souvent des argumentaires chargés de superlatifs et de mots à la mode. La plupart d’entre eux les suppriment après un examen superficiel.

Tenez-vous en aux faits de ce que fait votre entreprise et aux problèmes qu’elle résout pour vos clients. Des mots comme « révolutionnaire » ou « innovant » sont banals, gonflés et sur-utilisés. Évitez ce genre de langage.

Faites simple

La simplicité, c’est comme le sel – vous devez en utiliser juste assez mais pas trop. Trop souvent, les pitchs sont inutilement complexes. Ne faites pas un argumentaire en 500 mots alors que vous pouvez le faire en 200 à 250 mots, le journaliste n’aura probablement pas le temps de lire davantage.

Simple ne doit jamais signifier « ennuyeux ». Faites court, mais rédigez avec soin. Un argumentaire bien conçu doit expliquer succinctement ce que fait et qui est votre entreprise à un journaliste expérimenté qui connaît votre marché mais qui ne fait pas partie de votre équipe technique depuis six mois.

Soyez opportun

Vous vous souvenez de ces vieux films où le journaliste courait avec l’étiquette PRESS dans son chapeau ? Que cherchait-il ? Le scoop !

Incluez des informations de dernière minute sur un nouveau produit, une nouveauté à venir qui répond à un besoin commercial critique ou un élément de différenciation qui vous distinguera de vos concurrents. Ce sont des choses qui peuvent piquer l’intérêt d’un journaliste et en faire une excellente histoire – et une excellente couverture médiatique pour vous.

Ou bien surfez sur un article « Best Of » ou « Femmes d’Affaires » que le journaliste écrit chaque année, et mentionnez-le dans votre argumentaire ou dans un e-mail de suivi. Vous montrerez ainsi au journaliste que non seulement vous connaissez son contenu, mais que vous le lisez régulièrement – et que vous n’avez pas uniquement cherché son nom sur Google.

Faites attention à ces facteurs clés et vous produirez des pitchs réussis qui feront connaître le nom de votre toute nouvelle entreprise.

Envoyer un commentaire:

JotForm Avatar
This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Commentaire:

Podo CommentSoyez le premier à commenter.